En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Cancer : le téléphone portable peut provoquer une tumeur selon un tribunal italien

Les ondes émises par les smartphones peuvent provoquer des cancers selon la décision d’un tribunal italien dans un jugement prononcé le 11 avril dernier et rendu public le 20 avril. Les juges ont admis un lien entre l’apparition d’un neurinome (tumeur du cerveau) et l’usage intensif du téléphone portable entre 3 et 4 heures par jour pendant 15 ans. La décision pourrait faire des émules, alors que les scientifiques ne s’accordent pas sur la question.

cancer telephone portable provoquer tumeur

Les ondes émises par les téléphones portables hier et les smartphones aujourd’hui peuvent-ils provoquer l’apparition de cancers ? La décision de justice d’un tribunal Italien met les deux pieds dans le plat, en admettant un lien de cause à effet dans une affaire. Un homme de 57 ans avait poursuivi l’institut national contre les accidents du travail (INAIL) suite à l’ablation d’une tumeur du cerveau (un neurinome) qui l’a rendu depuis sourd d’une oreille.

Un cancer est lié à l’utilisation du téléphone portable par un tribunal italien

L’INAIL a été ainsi condamné à lui verser 500 euros par mois à vie en guise d’indemnité. Mais à ce stade, l’INAIL peut encore faire appel. Cette condamnation n’est pas une première : un jugement similaire avait été rendu en Italie en 2012, et un autre aux Etats-Unis en 2006. Dans chaque cas, il s’agit d’employés qui ont été forcés d’utiliser intensément des téléphones portables et/ou smartphones sur plus d’une dizaine d’années.

Le problème, c’est que tous les scientifiques ne sont pas d’accord pour établir un lien de cause à effet entre l’utilisation de ces appareils et l’apparition de cancers. L’OMS appelait en 2011 à ce que des études poussées soient menées dans le domaine pour définir la responsabilité des téléphones portables dans l’apparition de cancers.

Mais depuis, les conclusions de plusieurs études sont très contrastées, tantôt allant dans le sens d’un lien de cause à effet ou d’une « incidence faible » voire indémontrable dans d’autres études.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires