En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Facebook

Facebook est un réseau social fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, Andrew McCollum, Dustin Moskovitz, et Chris Hughes, tous étudiants à Harvard. Au départ uniquement disponible sur le campus de l’université, c’est aujourd’hui le plus grand des réseaux sociaux avec plus de 1,59 milliard d’utilisateurs mensuels actifs (août 2015).

Facebook, « The Social Network »

Alors qu’il est étudiant en deuxième année, Mark Zuckerberg écrit le code d’un site nommé Facemash qui compare deux photos d’étudiants de l’université au hasard (obtenues par piratage des bases de données de l’université), et demande à l’internaute de choisir qui est le plus « hot ». Le site devient vite viral sur le campus, mais vaut à Mark Zuckerberg une menace d’expulsion. Le site est fermé quelques jours après avoir été lancé.

Au semestre suivant, Zuckerberg commence à coder une première version de Facebook, qu’il nomme alors « The Facebook ». Le nom ne sera changé qu’en 2005. Le réseau est d’abord limité au seul campus d’Harvard. Mais la popularité du service est telle que Columbia, Stanford, et Yale rejoignent la liste des universités pouvant s’inscrire sur Facebook. Puis c’est au tour de la plupart des universités des États-Unis et du Canada, pour enfin être accessible à tous dès 2006.

Facebook, un géant aux pieds d’argile ?

Depuis, le nombre d’utilisateurs n’a cessé d’augmenter jusqu’à dépasser le milliard en octobre 2012. Immense, le réseau social s’est doté de fonctionnalités que l’on retrouve dans d’autres réseaux sociaux pour faciliter la recherche, comme les hashtags. Mais a aussi perdu en attractivité auprès des jeunes : le réseau compte tellement d’utilisateurs qu’il devient en effet difficile de ne pas y être « amis » avec ses parents. Et c’est sur des applications smartphone telles que Snapchat que ces jeunes utilisateurs se sont reportés.

Facebook est également critiqué lorsqu’il s’agit de vie privée : il n’est pas si facile pour tout le monde d’ajuster la visibilité des contenus que l’on y poste. Certains employeurs scannent les profils Facebook de leurs futurs collaborateurs : facile de se faire une mauvaise réputation à partir de son historique de posts. L’analyse des interactions peut, par ailleurs, trahir beaucoup d’informations très personnelles, si bien qu’une quantité croissante d’internautes se demandent quelle utilisation est faite de leurs données sur Facebook. Autrefois très bavards, les utilisateurs de Facebook semblent aujourd’hui pencher vers moins de spontanéité.

Pour contrer ce mouvement et éviter une baisse d’inscriptions, Mark Zuckerberg veut aller encore plus loin et faire évoluer sa plateforme : en avril 2016, le PDG de Facebook a annoncé les grandes orientations de l’entreprise pour les dix ans à venir. Au programme : intelligence artificielle, réalité virtuelle et augmentée, et apparition de robots qui peuvent interagir de manière automatique avec les utilisateurs.

A voir : Instagram

23ffc8b5516d8855bb0776d76e3c2a55UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU