En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

HiKey 960 : Google et Huawei dévoilent un concurrent surpuissant au Raspberry Pi

Il s’appelle HiKey 960 : Google et Huawei ont travaillé ensemble pour créer un nouveau concurrent du Raspberry Pi surpuissant. Celui-ci comporte rien de moins qu’un SoC Kirin 960 que l’on trouve dans les Huawei P10 et Mate 9, et vient avec 32 Go de stockage intégré et 3 Go de RAM. Il comporte des ports USB-C et du WiFi 802.11ac et est capable de faire de la 4K. Bref une mouture vraiment beaucoup plus puissante, mais cela a un prix : 239,99$.

hikey 960 google huawei raspberry-pi

Google et Huawei ont présenté leur dernière création qui va plaire à certains créateurs de projets électroniques en quête de puissance, le HiKey 960. Cette plateforme de développement reprend les fondamentaux qui ont fait le succès du Raspberry Pi : connectique USB et HDMI, les fameux ports GPIO qui permettent de connecter tout en tas de senseurs digitaux ou analogiques.

Le tout avec un SoC qui en fait un petit ordinateur, dans un espace très réduit, et surtout peu énergivore. La puissance des Raspberry Pi 3 model B (1.2 GHz quad-core ARMv8 CPU) peut suffire à bon nombre d’applications dans de nombreux projets. Mais il y a aussi des situations où un petit peu plus de patate n’est pas de refus, par exemple lorsque l’on travaille sur des interfaces utilisateur, capables de gérer des tâches plus lourdes.

HiKey 960 : Google et Huawei s’associent pour créer leur Raspberry Pi

C’est là que le HiKey 960 entre en scène. Il propose le même SoC Kirin 960 surpuissant que l’on retrouve sur les Huawei P10 et Mate 9. On a 4+4 coeurs, dont 4 cadencés à 2,362 GHz et 4 cadencés à 1,844. Le GPU est un Mali-G71 capable de gérer la 4K. En prime, la plateforme dispose de 32 Go de stockage UFS et de 3 Go de RAM LPDDR4. Côté connectique, on a un port USB-C qui pourra suppléer le port HDMI 1.2 pour atteindre la résolution 4K.

Mais aussi deux ports USB type A ainsi qu’un lecteur de cartes MicroSD. La connectivité est portée par du WiFi 802.11ac et du Bluetooth 4.1. L’encombrement de la carte paraît minimal, encore plus petit que les Raspberry Pi actuels. Evidemment toute cette sophistication a un prix qui risque de limiter drastiquement les ventes : 239.99 dollars, contre une cinquantaine d’euros pour le Raspberry Pi 3.

C’est aussi nettement moins compétitif que le Tinker Board d’Asus, vendu pour une soixantaine d’euros.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
c2716d4f49e22c3441261aab035336ddkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk