En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

iPhone : les premiers prototypes d’iOS étaient très moches, la preuve en vidéo

Vous vous souvenez du premier iPhone sorti il y a 10 ans ? Pour en arriver à l’interface d’iOS présentée par Steve Jobs, les ingénieurs Apple y sont allé de leurs itérations, sans forcément penser à se stade à l’esthétique. Une vidéo montre deux iPhone EDGE ou 2G équipés de deux prototypes différents d’iOS. 

Dans cette vidéo étonnante, que vous pouvez voir en fin d’article, on peut voir deux iPhone 2G s’allumer sur des systèmes d’exploitation qui vous sont probablement inconnus. Normal, car il s’agit là des tout premiers prototypes d’iOS, censés vous permettre d’utiliser les iPhone et les iPod Touch. Ils portent les noms de code P1 et P2.

Ils illustrent l’affrontement entre deux directions internes à Apple pour développer l’interface de l’iPhone : adapter l’interface qui a contribué au succès des iPod, ou partir sur quelque chose de totalement différent dérivé d’OS X. L’autre chose qui frappe à l’oeil c’est l’aspect très peu visuel de l’interface qui semble la plus proche d’iOS, avec ses gros pavés colorés sur fond blanc.

La disposition des boutons et des menus fait d’ailleurs penser à ce qui deviendra l’OS de test qu’Apple installe sur ses prototypes. Au final, l’histoire, on la connaît : c’est la seconde approche, dérivée d’OS X, qui sera retenue par Apple aussi bien pour ses iPhone que les iPod touch, d’ailleurs.

Ces deux prototypes d’iOS illustrent deux approches opposées pour son développement

On doit cette vidéo à Sonny Dickson, un ancien ingénieur d’Apple. L’explication de cette absence d’esthétisme, est, vous vous en doutez, assez simple : il s’agissait juste alors de créer des preuves de concept fonctionnelles, qui n’avaient jamais pour vocation d’être vues du grand public.

Quant à la version P1, à gauche, si cette navigation avec la molette de l’iPod vous étonne, il faut savoir qu’Apple a vraiment considéré cette option. Puisqu’on trouve un brevet datant de 2006 en ce sens.

Selon l’un des responsable d’alors de la division iPod, Tony Fadell, si le choix de la molette avait été retenu, l’iPhone aurait peu ou prou ressemblé à un iPod, avec une surface de contrôle circulaire hardware.

Mais, explique-t-il, cité par nos confrères de The Verge : « on avait ce petit écran et cette molette hardware, et on restait coincé là dessus. Parfois, il faut essayer les choses pour mieux les mettre à la poubelle ».


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires