En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Cette nouvelle batterie peut produire de l’électricité en refroidissant le processeur

Une nouvelle batterie à flux développée par IBM et l’université ETH Zurich a une propriété qui pourrait révolutionner l’électronique telle que nous la connaissons. Très petite, elle peut être collée sur un processeur, et l’alimenter tout en le refroidissant. De quoi envisager des puces plus puissantes, des panneaux solaires plus efficaces, ainsi que de nombreuses autres application. 

nouvelle batterie produire electricite processeur

Cette nouvelle batterie combine production d’électricitérefroidissement, et petite taille, permettant ainsi de mettre des sources de courant très près de circuits intégrés tels que des processeurs. Et d’utiliser la chaleur pour produire de l’électricité, et donc refroidir par la même occasion la puce en question. L’équipe a utilisé pour cela l’impression 3D, pour créer des microstructures en forme de X à la surface d’une électrode poreuse.

Le résultat, c’est une batterie qui dissipe beaucoup plus de chaleur qu’elle n’en produit, tout en produisant suffisamment d’énergie pour alimenter la puce. Le système génère ainsi pas moins de 1,4W par centimètre carré. Mais le projet passe en phase d’ingénierie pour permettre à terme à cette batterie de générer encore plus d’électricité.

Les batteries liquides réfrigérantes seraient une révolution

Les batteries à flux, ou pile d’oxydoréduction, est un type de batterie qui utilise des électrolytes liquides pour stocker et produire de l’énergie. On les utilise jusqu’ici plus à grande échelle, pour stocker de l’énergie, à cause de leur capacité et de leur durabilité. Des chercheurs d’harvard sont par exemple parvenus à créer une batterie de ce type capable de tenir 10 ans.

Ce genre nouveau de batterie adaptée à toute petite échelle permettrait de refroidir et alimenter des puces classiques, permettant une meilleure gestion de l’énergie, voire d’autres bouts de silicium. On pense par exemple aux laser semi-conducteurs, ou les panneaux solaires qui pourraient stocker directement l’énergie qu’ils produisent tout en améliorant leur efficacité.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires