En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Ordinateur quantique : IBM explose à nouveau le record de puissance

IBM réaffirme sa suprématie en matière d’ordinateur quantique. Alors qu’il y a quelques jours, la Chine affirmait avoir mis au point le prototype le plus puissant à ce jour, la société américaine vient d’annoncer les nouvelles performances de ses deux processeurs quantiques.

ordinateur quantique IBM

Dans quelques années, l’ordinateur quantique va probablement entamer sa révolution, reléguant dans les poubelles de l’histoire les superordinateurs les plus puissants utilisés actuellement. Leur potentiel est énorme, avec la promesse de vitesses 100 millions de fois plus grandes que celles des ordinateurs traditionnels. Seulement, il reste encore à maîtriser le processus de développement qui reste un défi technologique.

IBM : deux processeurs quantiques capables de gérer 16 et 17 qubits

La société a annoncé aujourd’hui avoir franchi un nouveau palier avec ses deux ordinateurs quantiques : le Quantum Experience, axé sur la recherche et le prototype de processeur IBM Q qui se trouvera au cœur de ses systèmes commerciaux.

Les deux plateformes sont maintenant capables de gérer 16 et 17 bits quantiques (qubits) respectivement. C’est un grand saut pour IBM dont la plus grande quantité de qubits gérés par l’une de ses plateformes, à savoir le Quantum Experience, était de 5.

Ce précédent plafond avait d’ailleurs été récemment percé par des chercheurs chinois qui se targuaient d’avoir mis au point un ordinateur quantique plus puissant que les prototypes concurrents. Ils ont en effet pu mettre au point un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits.

En sachant compter au-delà de 0 et 1, les processeurs quantiques peuvent déjà résoudre des problèmes considérés comme trop complexes pour les systèmes informatiques classiques. Cela veut dire que leurs performances pourraient booster à une grande magnitude le potentiel de résolution de certains problèmes dans divers domaines.

Cela étant dit, les processeurs quantiques resteront globalement moins puissants que le top des processeurs classiques actuels tant que les scientifiques n’auront pas réussi à porter la quantité de qubits gérables  de manière stable à plus de 50. Ce que l’on désigne communément par le seuil de la suprématie quantique.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
  • Gerard Jourdain

    il y a aussi un autre probleme.
    le calculateur quantique est adapté aux raisonnements quantique.
    pour faire une addition, aucun intérêt.

  • simon masut

    Je viens de lire la news sur les déchets qui polluent l’océan… Ces firmes feraient mieux de laisser tomber la concurrence pour s’occuper de la planète.. Les gens s’occupent de chercher un résultat immédiat à leur action alors que la planète est en train de mourir.

    • Etienne Quenon

      La planète est en train de mourir xDDDDD. Les écolos savent quand même faire gober n’importe quoi à n’importe qui…

      De 1 il y a déjà des mesures prises contre les déchets, de 2 c’est pas la planète qui va mourir mais nous.

e3e3fca2359e555d9b9b12b125195744}}}}}}}}}}}}}}}}}}}