En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Son MacBook Pro arrête une balle pendant une fusillade et lui sauve la vie

Un MacBook Pro a sauvé la vie d’un homme lors d’une fusillade survenue à l’aéroport Fort Lauderdale-Hollywood en Floride, vendredi 6 janvier. L’appareil a encaissé une balle qui se serait autrement retrouvée dans le dos de la victime. Au total, 5 personnes ont été tuées et huit autres blessées par les tirs. L’auteur des faits serait un ancien combattant américain, mais la piste terroriste n’est pas écartée. 

macbook pro sauve vie pendant fusillade fort lauderdale

Vendredi dernier, une fusillade s’est déclarée dans l’aéroport de Fort Lauderdale-Hollywood, tout près de Miami, en Floride. On compte 5 tués, 8 blessés par les tirs, et plus de 10 autres blessés suite au mouvement de foule qui a suivi. L’auteur de la fusillade, 26 ans, est un ancien combattant américain qui avait servi dans la garde nationale de Puerto Rico et de l’Alaska.

Plusieurs fois décoré, ce soldat, est, selon les premiers rapports du Pentagone, revenu traumatisé d’Irak. Et les enquêteurs ne savent pas encore quelle piste privilégier, mais n’excluent pas un acte terroriste. L’auteur des faits a été capturé en vie et devra donc s’expliquer devant la justice. Mais ce décompte de 8 blessés voire de 5 morts aurait pu s’alourdir d’une personne supplémentaire, à en croire cette étonnante histoire reprise par CNN.

Steve Frappier explique que le MacBook Pro dans son sac à dos a arrêté une balle de 9 mm, le sauvant d’une mort certaine. Il se trouvait près du tapis roulant à bagages lorsque les premiers coups de feu ont retenti. Il s’est alors mis immédiatement au sol pour tenter de se protéger. Soudain il sent quelque chose dans son dos, mais pense d’abord que c’est un bagage tombé du tapis. Il raconte :

Lorsque je me suis mis à terre, le sac était toujours sur mon dos, et j’étais tourné de telle manière qu’à un moment donné, lors que le tireur a tiré dans ma direction… une balle a ricoché. J’ai senti quelque chose frapper mon dos. Mais ce n’est que plus tard, lorsque je suis allé aux toilettes pour regarder si je n’avais rien que j’ai réalisé que la balle était entrée dans mon sac à dos, et avait frappé mon ordinateur portable. Plus tard, le FBI, à qui j’avais remis mon sac à dos pour l’enquête, a retrouvé la balle dans une poche.

On peut le voir dans la photo en tête d’article, vu l’état du MacBook Pro de la victime, la balle aurait effectivement pu faire de gros dégâts sur son dos si elle n’avait pas été arrêtée. Ce n’est pas la première fois qu’un objet high-tech comme une tablette ou un smartphone sauve la vie d’une personne. Bien sûr, ces appareils ne sont pas des gilets par balles, mais faute de mieux, il arrive qu’ils puissent encaisser la plus grande partie de la force d’un tir.

Quant à la fusillade elle-même, elle illustre encore une fois la schizophrénie américaine au sujet des armes à feu. L’ex-soldat avait en effet le droit (comme tout le monde, apparemment) d’emporter son arme à feu en soute, de même que ses munitions. Il était en provenance d’un vol d’Alaska, et lors de son arrivée, il a tranquillement attendu son bagage avant de charger son arme dans les toilettes et de commencer son bain de sang.

Via



Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
  • VTFE

    Un PC sous Windows l’aurait sauvé lui, ainsi que les 5 autres victimes.