En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Téléphone au volant : on peut maintenant être vidéo-verbalisé sans le savoir !

Le téléphone au volant, ainsi qu’une dizaine d’autres infractions ont rejoint depuis le 30 décembre la liste des griefs pour lesquels la police et la gendarmerie peuvent utiliser la vidéo ou un radar spécifique automatisé, et donc de vous verbaliser sans que vous ne le sachiez. Outre le téléphone, on trouve d’autres nouvelles infractions comme le défaut d’assurance ou le non respect des distances de sécurité.

Utiliser le téléphone au volant peut désormais vous coûter une amende, sans que vous ne le sachiez

La mise en application du décret n°2006-1955 publié au Journal Officiel vendredi 30 décembre ne va pas plaire à tout le monde. Surtout à ceux qui voudraient garder leurs points saur le Permis de Conduire ! Jusqu’à maintenant, on ne pouvait en effet qu’installer des radars automatiques de feu rouge, de vitesse, ou des radars de franchissement de passage piétons. Mais une dizaine d’autres cas vont s’ajouter, et les radars, bien-sûr vont se multiplier.

D’ailleurs ce n’est pas la seule chose qui va changer puisque la police pourra également et de façon ponctuelle vidéo-verbaliser des usagers à distance à sa guise. Sans vous arrêter : vous recevrez l’amende directement à la maison, comme dans le cas d’un excès de vitesse.

Il faudra semble-t-il particulièrement faire attention au non port de la ceinture de sécurité (y compris des passagers), au défaut d’assurance (n’oubliez jamais de changer la vignette), et bien sûr au téléphone au volant. Un petit égarement au mauvais moment, et c’est l’amende assurée.

Vidéo-verbalisation : la liste de toutes les infractions qui auront leur radar automatique

Nos confrères de Phonandroid nous donnent la liste complète de ces nouvelles infractions vidéo-verbalisables à votre insu :

  • Le défaut de port de ceinture de sécurité
  • L’usage de voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules (bus, taxis…)
  • L’arrêt, le stationnement ou la circulation sur les bandes d’arrêt d’urgence
  • La circulation sur les pistes cyclables
  • Le non-respect des distances de sécurité
  • Le franchissement et le chevauchement de lignes continues
  • Le non-respect de stops et de feux rouges
  • Les excès de vitesse
  • Les dépassements dangereux ou par la droite, ainsi que le fait d’accélérer lorsqu’on se fait doubler
  • Le non-port du casque
  • Le défaut d’assurance (mise en application au 31 décembre 2018 au plus tard)
  • L’usage du téléphone au volant

Alors évidemment, si la police a désormais le droit de vous verbaliser ainsi, cela ne signifie pas qu’elle le fera immédiatement pour toutes. Il faut en effet définir, tester et homologuer de nouveaux dispositifs techniques pour y parvenir. Mais il n’est pas exclu que pour cela, le ministère de l’Intérieur prennent un raccourci : nos voisins, comme l’Angleterre, la Belgique ou la Suisse pour ne citer qu’eux ont pris beaucoup d’avance en ce domaine.

Ces radars d’un genre nouveau devraient donc apparaître plus vite que vous l’imaginez. Il faudra donc être très prudent dès maintenant, mais c’est déjà le devoir de tout conducteur qui prend la route, n’est-ce pas ?


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
  • Quentin D’hier

    Les gens qui mettent la réaction « en colère » vous m’expliquez ? Ces lois me semblent pleines de bon sens …

62c3da7d34ba96bc0030da913c8596f6WW