En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Triangle des Bermudes : enfin une vraie explication scientifique du mystère

Le mystère autour du triangle des Bermudes est résolu. Tout du moins, quelques phénomènes fondés scientifiquement permettent d’expliquer pratiquement toutes les disparitions de bateaux et d’avions dans cette zone depuis plus de 70 ans. Et pourtant, de nombreuses théories farfelues continuent de fleurir, attisées par la fascination pour tout ce qui prend de près ou de loin l’apparence d’un mystère.

Triangle des Bermudes : enfin une vraie explication scientifique du mystère

Pour commencer, on ne résiste pas à vous donner la dernière théorie prétendument « scientifique » en date autour du triangle des Bermudes. Tapie sur le fond marin, une pyramide de cristal transparente, de 300 m de large et 200 de haut, soit mieux que la pyramide de Gizeh, et bien sûr « on a aucune idée de quand elle a été construite ni quelle est sa fonction ».

Plusieurs vidéos prétendent qu’en 2012, « des équipes de recherches françaises et américaines » on fait une découverte « qui a ébranlé la communauté scientifique autour du globe ». Cette découverte serait même « vérifiée indépendamment ». Plusieurs sites citent une étude d’un certain Dr Meyer Verlag. Qui s’avère tout aussi introuvable que l’étude en question.

Evidemment, poser la question à n’importe quel scientifique de votre entourage, c’est l’assurance de recevoir quelques éclats de rire en retour. C’est toujours ça de pris. Il n’empêche, ce gros Hoax a continué de se répandre.

Il est l’épilogue d’une longue série de théories bien souvent complotistes et farfelues autour du « mystère » du triangle des Bermudes. Rappelons que ce triangle est une zone imaginaire, située grossièrement entre les Bermudes, la pointe de la Floride et Porto Rico.

Sa taille fluctue en fonction des récits, ce qui lui fait couvrir une zone allant de 500.000 à 1.5 millions de mètres carrés. Evidemment, cette fluctuation de taille influence directement les disparitions qu’on impute au « triangle ».

Le triangle des Bermudes fascine depuis les années 1950

On parle en réalité de cette zone depuis les années 1950. Un article du Miami Herald signé Edward Van Winkle est le premier à relater des disparitions inexpliquées dans le secteur. Deux ans plus tard, un autre article rapporte que 5 avions de chasse en escadrille ont disparu dans la zone. C’est le fameux Vol 19, repris dans la culture populaire, notamment dans le film Rencontres du troisième type de Steven Spielberg.

Par la suite, de très nombreux cas ont été attribués à la zone sur une période courant de 1800 à nos jours. Des phénomènes étranges ont également été relatés dans cette zone, certains récits remontant aussi loin que la découverte de l’Amérique. Christophe Colomb rapporte ainsi que les compas des navires se sont « déréglés » dans ce qu’il ne qualifie bien sûr pas encore de triangle des Bermudes. Alors quelle est la clé du mystère ?

Une étude montre de légères fluctuations du champ magnétique terrestre dans le triangle. Ce qui peut tromper les instruments de navigation dans certains cas, sauf que ces fluctuations sont assez courantes autour du globe, et que les marins les connaissent bien. Il y a aussi une étude de NOAA, l’équivalent américain de Météo France : cette zone est la proie de cyclones, des phénomènes extrêmement dangereux que l’on soit en bateau ou dans un avion.

La faute à des poches de gaz sous-marines

L’autre explication récemment confirmée par une découverte, est celle de la présence de grandes quantités de clathrates dans le fond marin. Des gaz s’accumuleraient sous forme de poches sous le fond marin. Et parfois, libéreraient violemment leur contenu, du méthane entre autres. Ce qui saturerait l’eau de bulles de gaz par moments et de manière assez localisée.

Lorsque le phénomène est suffisamment intense, un bateau ne peut plus flotter au dessus de ces dégagements qui transforment l’eau en une sorte de mousse. Et coule ! Ces gaz peuvent également saturer l’air au-dessus, ce qui peut provoquer la perte de conscience de pilotes d’avion, voire leur mort par asphyxie. En outre, si la concentration dans l’air est suffisante, un moteur d’avion peut provoquer l’embrasement du gaz.

La portance des ailes peut également être réduite par la densité plus faible du méthane. Cette explication a été renforcée récemment par la découverte de « pingos » sous-marins, soit des poches de gaz, éparpillés dans cette zone.

Bref, il semble que comme toujours, au fil d’une analyse minutieuse des faits, on parvienne à une explication plausible et scientifique à un phénomène « inexplicable » ! Si vous aimez les sujets scientifiques passionnants, découvrez également les nouvelles mesures qui remettent en cause le mystère de l’énergie noire.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
679c0bf129033fe412033ce1a286f013,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,