En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Un « puissant signal extraterrestre » intrigue certains scientifiques, mais pas SETI

Un « puissant signal extraterrestre » affole la toile et une partie de la communauté scientifique depuis quelques jours. Pourtant, du côté du projet SETI, on reste prudent. Une première analyse des résultats montre en réalité que de nombreuses autres explications plus terre à terre pourraient être à l’origine de ce pic de fréquences radio.

Un « puissant signal extraterrestre » intrigue certains scientifiques, mais pas SETI

Un signal, ou plutôt un pic d’ondes électromagnétiques nous est parvenu. Et il pourrait être d’origine extra-terrestre, selon une étude dont les résultats ont pris plus d’un an à être publiés. Mais de son côté, le projet SETI reste très sceptique quant à l’origine extraterrestre du signal.

Pour bien comprendre pourquoi toute la toile et la communauté scientifique s’est enflammée sur le sujet, retour aux sources de l’information. Le 15 mai 2015 le radiotélescope russe RATAN-600 a capté « un puissant signal provenant de HD164595 ». Rien à voir ici avec la planète découverte près d’alpha du centaure : cette étoile est semblable en taille et en âge à notre soleil.

Mais vu la distance qui nous sépare d’elle – plus de 95 années-lumière – on n’a détecté qu’une géante gazeuse en orbite (une sorte de Neptune plus chaude). Du coup, les scientifiques supposent qu’il peut bien y avoir d’autres planètes en orbite. Et pourquoi pas une planète tellurique de la taille de la Terre qui abriterait de la vie ?

La source du signal n’est peut-être pas celle que l’on croit

Cela étant, les travaux de l’équipe de scientifiques n’ont pas encore été publiés. Ils ont en réalité convié des chercheurs à une conférence qui devrait avoir lieu le 27 septembre pour présenter leurs travaux. Et en réalité, les scientifiques ne parlent même pas de civilisation extraterrestre.

Et pour cause : par le passé, de nombreuses observations similaires ont trouvé leur explication, dans le désordre, dans : un micro-ondes allumé dans la pièce à côté, le passage d’un satellite ou encore l’explosion lointaine d’une supernova (la liste est loin d’être exhaustive).

Le signal capté par RATAN-600

Le signal capté par RATAN-600

Certains disent déjà que ce signal pourrait être le résultat d’une anomalie naturelle. Un signal radio amplifié par une lentille gravitationnelle. Mais la plus grosse objection vient sans doute du programme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) :

SETI@home a déjà reçu des millions de signaux avec des caractéristiques similaires, et il faut donc bien davantage pour en faire un bon candidat [à une preuve de civilisation alien]. Il faut tout d’abord le détecter plusieurs fois. Il n’y a rien qui pourrait distinguer ce signal d’une émission radio naturelle (éruption solaire, noyau galactique actif…) car les récepteurs utilisés prenaient des mesures sur une bande large.

Ce qui nous fait dire que la prochaine conférence des chercheurs servira peut être tout simplement à essayer de convaincre l’assemblée de procéder à une observation permanente de cette région du ciel.

Si les scientifiques avaient bien découvert un signal alien, on aurait affaire à une civilisation bien plus avancée que la nôtre

Maintenant voyons l’alternative : et si Claudio Maccone, à l’origine de l’étude avait découvert une preuve de civilisation alien ? Du fait de la puissance du signal, et la possibilité qu’il ait été émis dans toutes les directions, cela voudrait dire que la civilisation qui en est à l’origine est plus avancée que la notre.

Du genre capable de construire des sphères de Dyson pour capter toute l’énergie d’une étoile. Bref, on attend la prochaine conférence des scientifiques de pied ferme pour y voir plus clair !


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
2db34668054310cbdf89b8ea6586d656IIIIIIIIIIIIII