En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Windows 10 : plus le CPU de votre PC a de cœurs, moins le système est réactif !

Avec Windows 10, les PC disposant d’un processeur avec de nombreux cœurs ne seraient pas avantagés niveau performances. Un bug sur l’OS conduirait en effet à des ralentissements sur les ordinateurs avec de telles configurations. Informé, Microsoft serait à pied d’œuvre pour corriger le problème.

Supposons que vous disposez d’un PC ayant sous son capot un CPU de 24 cœurs, avec le support de l’Hyper Threading, le tout accompagné d’une mémoire RAM de 64 GB. La dernière des choses dont vous vous préoccuperiez serait d’avoir des soucis de performances. Mais pour Bruce Dawson, un programmeur chez Google ayant également travaillé pour Microsoft par le passé, une telle configuration n’a pas empêché son PC sous Windows 10 de souffrir de problèmes de ralentissements. Comment cela s’explique ?

Windows 10 : un bug ralentit les PC avec un CPU à cœurs multiples

Sur son blog, l’analyste programmeur explique avoir fait régulièrement face à des ralentissements inexpliqués au cours de phases de compilation de Google Chrome. De tels ralentissements devraient en temps normal être inexistants vu les caractéristiques de sa machine. Par ailleurs, il dit ne rencontrer aucun problème lorsqu’il passe à une autre configuration ou utilise un autre OS.

Les ralentissements sont généralement remarqués lorsque l’utilisation de l’UC est proche 100 %. Mais dans le cas de Bruce Dawson, le processeur central a rarement atteint le seuil de 50%. L’ingénieur a donc procédé à une analyse du fonctionnement de son CPU grâce aux informations collectées par Windows et aux outils d’analyse de performance.

Suite à différents tests dont les étapes sont expliquées dans son papier de blog, Dawson en est venu à la conclusion que Windows 10 faisait l’objet d’un problème lié à une fonction nommée NtGdiCloseProcess. Celle-ci est chargée de l’arrêt des processus sur l’OS et un bug à son niveau cause des ralentissements à l’arrêt de multiples processus dispatchés sur autant de cœurs que disponibles.

Résultat : avec un CPU disposant de 24 cœurs, le système est particulièrement ralenti pendant les compilations de Chrome. Pour finir, l’ingénieur dit avoir informé Microsoft de l’existence de ce problème. Les équipes de la firme de Redmond seraient à pied d’œuvre pour pousser plus loin les investigations afin de sortir un patch correctif.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
2edf63cd46b30e94f020a51375cfbf89kkkkkkkk