En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Qu’est ce qu’un amplificateur WiFi et comment ça fonctionne ?

Vous avez des problèmes de réception WiFi à la maison et avez besoin d’étendre le périmètre de réception ? Peut être que les amplificateurs de signal WiFi sont faits pour vous. Vous pourrez ainsi facilement doubler sans effort la réception du signal et atteindre les moindres recoins de votre domicile. Il en existe de plusieurs types qui ont chacun leurs avantages et inconvénients, que nous allons examiner ici.

amplificateur wifi comment fonctionne

On trouve plusieurs types d’amplificateurs du réseau WiFi. Tous font peu ou prou la même chose : ils permettent d’étendre la couverture de votre réseau, afin d’atteindre les moindre recoins de votre maison ou d’un lieu quelconque. Pourtant, tous ne le font pas de la même manière : certains vont se placer à la limite de la réception WiFi de votre box, dans une zone où le signal est encore de bonne qualité.

Avant de récupérer internet en WiFi et réémettre sur le même SSID. D’autres vont utiliser le courant porteur de ligne (CPL) pour récupérer une connexion de bonne qualité et directe avec votre box. Le principe ensuite est le même : le signal est réémis. Vous pouvez si vous le souhaitez réémettre sous un autre nom de réseau ou le même. C’est juste affaire d’un peu de configuration !

Amplificateurs WiFi : quelle solution choisir

En fait, vous trouverez de nombreuses terminologies pour définir ces appareils en fonction des marques, et ce n’est pas toujours hyper clair. TP-Link par exemple utilise dans ses kits d’amplificateurs WiFi par CPL le terme Powerline Wifi. Mais outre ces terminologies parfois exotiques, on voit souvent revenir les termes booster, amplificateur, répétiteurs, WiFi et CPL.

Comme nous vous le disions plus haut, les solutions 100% WiFi peuvent sembler pratiques, mais elles répètent un signal WiFi forcément affaibli. Et ça se ressent fortement au niveau du débit. Il existe des kits Wifi par CPL tout inclus qui font un job nettement meilleur, mais une troisième option se présente également à vous, surtout si vous avez déjà à la maison un routeur inutilisé qui traine.

Il vous suffit alors d’acheter un kit de deux prises CPL pour faire la connexion entre votre routeur principal et le secondaire, et utiliser ce dernier comme répétiteur. Enfin, pourquoi se compliquer la vie : dans bien des cas, deux routeurs et un long câble ethernet seront tout ce qu’il vous faut pour étendre efficacement la couverture WiFi de la box internet votre domicile !

Mais évidemment, c’est tout de même plutôt le type d’amplificateur WiFi + CPL que nous vous recommandons : le lien avec la box est meilleur qu’en WiFi (moins bon qu’avec un câble), et les pertes de débit, donc, peu importantes. Tout en vous laissant beaucoup de flexibilité pour le placement et sans mettre des câbles partout.

Répétiteurs de réseau WiFi : vaut-il mieux créer un nouveau réseau ou « répéter » le même ?

Vous avez déjà probablement vu cette option dans les pages 192.168.1.1 de configuration de votre routeur internet :  parmi les modes de votre routeur, il peut adopter le mode AP et un mode Repeater. AP signifie en fait Access Point ou point d’accès. C’est le mode standard que la plupart d’entre-vous connaissent, le routeur émet alors un réseau WiFi auquel on peut directement se connecter.

Le mode Repeater change la façon dont le point d’accès fonctionne. Le réseau que le répétiteur émet est dans ce cas identique au routeur qu’il répète. À la maison, malgré vos multiples réseaux, vous n’en voyez qu’un seul pour chez vous lorsque vous ouvrez vos paramètres WiFi. Les deux solutions ont chacune leurs avantages et inconvénients.

Dans le premier cas de figure, pour des réseaux AP, vous aurez deux réseaux différents en fonction de l’endroit où vous vous trouvez. Dans le second cas vous n’en avez plus qu’un seul. Mais cela se fait au prix d’un peu plus de configuration dans les pages de configuration de vos routeurs. Il faut par exemple fournir l’adresse MAC du ou des répétiteurs. Néanmoins, si un invité vient chez vous, vous n’aurez qu’à lui donner un seul et unique code.

Notre avis : mieux vaut faire simple

Dans le cas d’une architecture faite de points d’accès, vous aurez plusieurs réseaux aux noms différents. Ce qui ne devrait pas vous poser de problème au jour le jour, car votre ordinateur devrait basculer de lui-même sur celui ayant le plus de réception.

Il y a un autre avantage par rapport à une configuration Repeater. Comme vous savez où se trouvent vos routeurs, vous pouvez forcer votre ordinateur à choisir le plus proche lorsque c’est nécessaire. Ou dire par exemple à un ami d’aller se brancher sur l’autre réseau pour profiter d’un meilleur débit.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires