En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation et l'installation de cookies assurant le fonctionnement optimal de notre service. 

Windows 10 : 10 conseils pour se protéger contre les virus et hackers

Vous avez un PC sur Windows 10 ? Améliorer la sécurité de votre ordinateur passe par l’installation d’un antivirus digne de ce nom, mais ce n’est hélas pas suffisant. Pour se protéger des virus et des hackers, mieux vaut suivre nos quelques conseils de bon sens qui rendront votre ordinateur nettement moins vulnérable !

protection pc

Si vous lisez cet article depuis un ordinateur, il est presque certain que ce dernier est équipé d’un antivirus. Même si vous n’avez pas pensé à en installer un, sous Windows 10 comme sous les dernières versions qui l’ont précédé, le système embarque l’antivirus natif Windows Defender qui reste solide pour une protection basique.

10 conseils pour mieux protéger votre ordinateur des virus et autres types de menace

Hélas, un antivirus aussi bon soit-il, n’est pas la garantie absolue d’être protégé contre toutes les menaces auxquelles vous pourriez être exposé : recrudescence des ransomware, du phishing, l’apparition chaque jour de nouveaux malwares et découverte de nouvelles failles zero-day.

1- Maintenez votre système et votre antivirus à jour

Un nombre considérable de personnes préfèrent bloquer les mises à jour automatiques de Windows 10. Une telle action est pourtant fortement déconseillée, car des déploiements de sécurité réguliers sont utiles, tant que vous pouvez en bénéficier. La dernière illustration en date, c’était pendant la cyberattaque mondiale WannaCry. Celle-ci était basée sur une faille zéro-day touchant tous les systèmes Windows.

Microsoft a mis à jour une partie des machines. Mais de nombreux autres installations touchées étaient considérées comme obsolètes et ont répandu le malware. C’est une nouvelle preuve qu’il est très important d’activer les mises à jour automatiques, tant pour votre système d’exploitation que pour votre antivirus.

2 – Protégez-vous lors de l’usage des réseaux WiFi publics

Les réseaux wifi publics rendent bien service, mais comme vous le savez sans doute, ils sont également très dangereux pour la confidentialité de vos données. Pour éviter qu’elles ne soient interceptées par des personnes mal intentionnées, il faudra toujours prendre quelques précautions pour protéger votre vie privée :

  • Toujours vérifier le petit cadenas à côté de la barre d’adresse qui vous assure que vous êtes bien en https
  • Désactiver le partage des fichiers pour les réseaux publics dans Panneau de configuration > Réseau et Internet > Centre Réseau et partage > Paramètres de partage avancés
  • Utiliser un logiciel VPN pour chiffrer toutes les données qui transitent par votre PC

3 – Gardez votre pare-feu toujours activé

Le pare-feu ou firewall est comme un bouclier pour votre ordinateur et permet de le protéger des intrusions. Il assure son rôle en filtrant les paquets de données échangés entre votre appareil et Internet, le tout en suivant des règles d’autorisation et d’interdiction prédéfinies. C’est donc le premier rempart contre les attaques des hackers.

Le pare-feu par défaut de Windows est déjà paramétré pour vous protéger efficacement. Il faudra juste veiller à le garder toujours activé.

4 – Soyez vigilant avec vos mails

C’est le principal vecteur pour propager des malwares ou mener des attaques phishing. Un bon client mail enverra la grande majorité des mails douteux dans les spams, mais ce n’est pas toujours le cas. Évitez donc d’être l’une des nombreuses victimes de ces attaques en restant particulièrement vigilant dans la gestion de vos courriers électroniques. Et en vous méfiant de tout ce qui vous demande d’entrer votre mot de passe ou nom d’utilisateur.

5 – Optez pour une gestion prudente de vos mots de passe

mot passe

Choisissez bien votre mot de passe, trop de gens utilisent des clés trop évidentes ou peu sécurisées. Allez à huit caractères minimum, en mélangeant des lettres, des chiffres et des caractères spéciaux.

N’utilisez pas votre nom, date de naissance ou des mots courants. Évitez d’utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes. Et pour vous faciliter la tâche, vous pouvez avoir recours à un gestionnaire de mot de passe comme Keepass, 1Password, Dashlane ou encore LastPass.

6 – Faites attention à vos téléchargements

Beaucoup de téléchargements sont accompagnés de malwares. Faites toujours attention à vos sources. Pour le téléchargement de vos logiciels, allez sur le site de l’éditeur ou dans un dépôt de logiciels bénéficiant d’un bon niveau de confiance. Les réseaux de téléchargements illégaux comme les sites de torrents sont souvent des sources de virus et de malwares.

7 – Renforcez votre protection antivirus avec un antispyware/antimalware

Des solutions comme Spybot ou Malwarebytes sont excellentes pour défendre votre ordinateur contre les logiciels espions et les malwares. Bien que les meilleurs logiciels antivirus soient également de bons remparts contre ces types de menace, ce n’est pas toujours le cas, et il est conseillé de les renforcer avec des solutions plus spécifiques.

8 – Effectuez des sauvegardes régulières de vos données

Protégez-vous des mauvaises surprises. Parce qu’on n’est jamais à l’abri des pertes de données causées par un virus, un ransomware, ou une panne, il est important d’avoir une sauvegarde de toutes ses données importantes sur un support de secours.

9 – Sécurisez votre réseau wifi résidentiel

Il n’y a pas que sur les réseaux wifi publics que l’on soit en danger. Vous pouvez aussi l’être chez vous si un appareil indésirable arrive à s’insérer dans le réseau. Quelques points pour réduire au maximum les risques :

  • Tenir sa box ou son modem à jour
  • Procéder à un filtrage MAC
  • Changer régulièrement le mot de passe d’accès au réseau en choisissant le protocole WPA 2

10 – Attention aux pop-ups

Il s’agit de ces fenêtres inattendues qui s’ouvrent, avec des appels à l’action lorsque vous visitez certains sites web. Évitez de faire confiance à ces pop-ups racoleurs qui peuvent parfois contenir des codes malicieux ou proposer le téléchargement de fausses mises à jour.

L’un des cas les plus fréquents concerne un pop-up trompeur invitant à télécharger le plugin flash pour accéder à un contenu (site, vidéo,etc.). Il s’agit parfois de virus. Redoublez donc de vigilance.


Qu’avez-vous pensé de cet article ?
Commentaires
01c34a00a1193f42527adc461ee53f0aVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVV